SPA

La SPA ou société protectrice des animaux a été fondée en 1845 par deux médecins, Pierre Dumont de Monteux et Etienne Pariset. Elle atteint rapidement de franches réussites et est reconnue par Napoléon III comme étant d’utilité publique.

Avec près de 600 employés et 4000 bénévoles, la SPA est présente partout en France avec des refuges, centres de soins ainsi que des fourrières. Elle possède par ailleurs un important réseau d’enquêteurs bénévoles afin de mettre au jour chaque année de nombreuses maltraitances envers les animaux. Le but est alors bien sûr d’extirper ces animaux de leur condition et de poursuivre les coupables de ces maltraitances.

Image SPA

Les refuges

La SPA c’est un grand maillage de refuges permettant de recueillir les animaux abandonnés ou maltraités, les soigner et les proposer à l’adoption. Quelque chiffres récents datant de 2015 :

- 46.015 animaux accueillis dans les refuges de la SPA
- 38.311 animaux adoptés
- 130.000 animaux soignés
- 3.271 animaux perdus redonnés à leur propriétaire
- 650 animaux sauvés d’élevages illégaux
- 2.324 enquêtes contre la maltraitance animale, 439 plaintes déposées pour faire condamner les auteurs

Les actions contre la maltraitance

On parle moins souvent des actions de la SPA contre la maltraitance envers les animaux, c’est pourtant une activité très importante de l’association. Depuis 1905, l’association lutte activement contre l’utilisation de chiens lors de diverses expérimentations animales, en 1976 elle est à l’origine de la « charte de l’animal » déposée à l’Assemblée Nationale. En 1992 elle crée un secteur anti-trafic pour contrer la recrudescence d’élevages illégaux. Plus récemment, en 2016, elle se constitue partie civile avec l’association L214 contre l’abattoir bio du Vigan suite aux vidéos dévoilées par L214.

La SPA est ainsi active face aux mauvais traitements dans les abattoirs, elle se positionne par ailleurs contre la maltraitance des lapins utilisés pour certaines expérimentations ainsi que la pratique de la corrida via une grande campagne d’affichage lancée en 2016. Elle lance notamment cette même année une pétition en ligne contre la corrida.